Saviez-vous que la phobie du volant a un nom? Il s’agit de l’amaxophobie . Étymologiquement, cela signifie « la peur des chariots », et recouvre donc la peur de conduire en général, qu’il s’agisse d’une voiture ou de tout autre véhicule motorisé.

D’où vient la peur de conduire?

Il peut exister différentes causes qui amènent à une phobie de la conduite. Bien entendu, cela peut atteindre les personnes ayant vécu des accidents, qu’elles aient été au volant à ce moment ou non, et il s’agit alors d’une phobie post-traumatique. La peur de conduire est fréquente après un accrochage ou sur l’autoroute.

Mais cette peur existe aussi parfois sans raison évidente. Il peut s’agir de troubles anxieux par rapport à ce qui pourrait potentiellement arriver: un accident, une attaque de panique au volant, ou des peurs irrationnelles de perte de connaissance ou d’une impulsion qui nous pousserait à avoir un geste dangereux au volant. Cette peur apparaît aussi après de longues périodes sans conduire.

Une étude menée conjointement par Tom-Tom et la prévention routière montre que 27% des conducteurs et conductrices français•e•s sont stressé•e•s derrière leur volant, et que 62% sont stressé•e•s par le comportement des autres usagers. En conclusion de l’étude, 69% aiment utiliser un GPS pour diminuer leur stress.

Les comportements de peur au volant peuvent être héréditaires, si nous avons eu des parents eux-mêmes stressés ou au contraire trop téméraires. Cela peut aussi se produire si nous avons subit dévalorisation lors du passage du permis de conduire.

Comment se traduit le stress au volant?

Plusieurs symptômes sont significatifs d’une peur de conduire, comme des palpitations, des tremblements du corps ou des mains, des bouffées de chaleur, des mains moites, des vertiges (qui peuvent alors être dangereux), une crispations des muscles notamment des bras et des jambes, voire de la dévalorisation. Ces symptômes sont en réalité très proches de ceux du stress.

comment gerer son stress au volant

Quelles sont les solutions à la peur de conduire?

Si vous vous reconnaissez dans ces symptômes, sachez que des solutions efficaces existent!

Déjà, il vaut mieux éviter de repousser le problème et y faire face. On se prend en main pour ne pas rester dans une stratégie d’évitement.

Prendre des cours de perfectionnement

On peut commencer par aller prendre quelques cours de conduite auprès d’une auto-école. Reprendre les bases de la conduite et acquérir des réflexes qui vont nous rassurer et donc nous permettre de reprendre de l’assurance. De nombreuses auto-école proposent ces cours de perfectionnement accessibles à tous et à toutes. Si on préfère le faire gratuitement, on peut aussi se refaire la main sur un parking vide avec une personne de confiance à côté de soi.

Découvrez cet ouvrage sur la peur au volant :

Utiliser la respiration consciente

Au volant, vous pouvez aussi procéder à des exercices très simples. La respiration consciente par exemple, pour reprendre la main sur une situation de stress. Vous ne savez pas ce qu’est la respiration consciente? Je vous offre une vidéo exclusive pour vous apprendre la méthode et vous permettre de l’utiliser partout quand vous en sentez le besoin.

Faire des affirmations positives

Vous pouvez aussi vous répéter des affirmations positives comme:

  • « Tout se passe bien »
  • « Je suis serein•e au volant »
  • « Je conduis en toute sécurité »
  • « Je suis un bon conducteur/une bonne conductrice »
  • « Je vais arriver à destination en toute sécurité ».

L’objectif est véritablement d’apprendre à gérer son stress, non seulement au volant, mais aussi au quotidien. Si vous vous sentez un peu perdu•e face au stress, j’ai d’ailleurs conçu une formation facile et accessible pour vous aider à reprendre la main sur votre stress.

Sophrologie et peur de conduire

En sophrologie, on peut également réaliser un exercice de respiration facile et rapide. On inspire par le nez. Puis on bloque la respiration et on réalise de légères contractions du visage, du dos, de la poitrine, des bras et des muscles fessiers avant de souffler en relâchant les muscles. Cet exercice est à reproduire trois fois.

Enfin, si vous souffrez d’une véritable phobie du volant, en tant que conducteur ou que passager•es n’hésitez pas à faire appel à l’hypnose pour vaincre la peur de conduire. Il s’agit d’une méthode très efficace pour voir des résultats rapides.