Près d’une femme sur dix est touché par l’endométriose. Cette maladie provoque des douleurs handicapantes au quotidien. Elle peut provoquer l’infertilité et l’isolement des femmes qui en souffrent. La sophrologie peut aider ces femmes à mieux gérer la douleur et à se reconnecter dans leur corps.

Qu’est-ce que l’endométriose ?

L’endométriose est une maladie gynécologique qui touche près une femme sur dix entre 20 et 40 ans pour disparaître à la ménopause. Cette maladie est difficile à diagnostiquer car de nombreuses femmes souffrent en silence de douleur pelvienne pendant leurs règles.

L’endométriose c’est lorsque des fragments d’endomètre (muqueuse de l’utérus qui s’épaissit à chaque cycle menstruelle) vont se greffer sur des organes alentours comme la cavité utérine, les ovaires, les trompes de Fallope, le péritoine, le colon ou encore le rectum.

Ces fragments vont suivre le cycle menstruel et provoquer des douleurs pelviennes, abdominales et aussi dorsales. Aussi, les femmes peuvent ressentir des douleurs lors des relations sexuelles avec leur partenaire.

Endométriose comment soulager la douleur ?

Lorsque la maladie est diagnostiquée, les médecins proposent des traitements hormonaux (pilule) pour soulager les douleurs. Dans certains cas ou les douleurs sont plus importantes il est recommandé d’avoir recours à une intervention chirurgicale.

endométriose gérer la douleur avec la sophrologie

Comment la sophrologie peut aider les femmes à gérer la maladie ?

La sophrologie est un très bon complément à un traitement allopathique, pour accompagner les femmes souffrant d’endométriose à soulager la douleur mais pas seulement.

Inventée dans les années 1960 par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo. C’est une méthode thérapeutique inspirée de techniques occidentales et de pratiques orientales. C’est une méthode psychocorporelle qui permet de retrouver un bien-être au quotidien.

Mieux gérer les douleurs liées à l’endométriose

Grâce à la sophrologie, les femmes souffrant d’endométriose vont apprendre des exercices de respiration qui permettent de mieux gérer la douleur en apportant une détente musculaire dans les zones douloureuses abdominales et pelviennes.

Ces exercices vont aussi apaiser le mental. La visualisation positive pendant laquelle elles vont imaginer des situations agréables va permettre de modifier la perception que ces femmes ont de la douleur et ainsi atténuer les sensations désagréables.

Se reconnecter à son corps de femme

Les femmes atteintes d’endométriose souffrent parfois d’isolement avec leur maladie. Elles doivent supporter des sensations désagréables chaque mois qui les empêchent de vivre pleinement leur vie de femme.

Les douleurs les obligent à adapter leur planning en fonction de la maladie (arrêt de travail, annuler des rendez-vous…). La fatigue ressentit qui leur absorbent toute leur énergie. La mauvaise image que leur renvoie leur corps parfois avec les douleurs pendant les rapport sexuelle, l’infertilité, la ménopause forcée, le sentiment de ne plus être une « vraie » femme.

La sophrologie va les aider grâce à des exercices de relaxation et de visualisation à casser ce cercle vicieux en harmonisant le corps et l’esprit pour enfin se réapproprier leur corps de femme.

Mieux gérer le stress au quotidien

En effet, les sensations douloureuses ressentit chaque mois au moment des menstruations sont perçu comme une agression par le corps qui est alors stressé. Pour se défendre, le corps à une réaction chimique archaïque, il se prépare à « fuir » ou se « battre » et sécrète alors de l’adrénaline (hormone de la combativité). Cependant, à long terme le corps puisse dans ses ressources énergétiques et s’épuise.

Avec des exercices de sophrologie basé sur la respiration et des mouvements doux du corps, les femmes atteintes d’endométriose peuvent apprendre à se détendre et à chasser la fatigue et à retrouver de l’énergie !

Accompagner les traitements et suivis médicaux

Dans certains cas de maladie avancé, les femmes souffrant d’endométriose doivent passer tout un tas d’examens médicaux comme des échographie, échographie vaginale, IRM, radios… ces examens sont parfois mal vécus par les patientes.

La sophrologie va aider les femmes à apaiser les angoisses liées aux suivis médicaux. Elles vont rompre avec les mauvaises expériences passées, visualiser les prochains examens en étant sereines et détendus.

De plus, un accompagnement sophrologique peut aussi aider les femmes ayant des problèmes d’infertilité désirant devenir mère lors d’un parcours PMA.

Comment se déroule une séance de sophrologie ?

La première séance avec un sophrologue dure environ 1h30 et sert à mieux à comprendre les besoins de la femme atteintes d’endométriose et à définir son objectif. Les séances suivantes durent 1h00 et commencent toujours par un temps d’échange au moment duquel la personne échange sur son état mental et physique du jour ainsi que son vécu lors de l’inter-séance. Cette étape sert à adapter si besoin les exercices du jour.

Ensuite, vient la pratique des exercices sophrologique en expérimentant des exercices de relaxation dynamique (mouvement doux associé à de la respiration contrôlée) et une visualisation (image mentale) qui ont pour but de faire redescendre les tensions corporelles et/ou mentales.

Avant de terminer la séance, le sophrologue invite la personne, si elle le souhaite, à partager ses ressentis physique et émotionnel vécu lors des exercices. La séance se clôture par la programmation des entraînements personnel où la personne choisis ses exercices et quand les intégrer dans son quotidien car plus les exercices sont pratiqués plus ils seront efficaces.

Que manger contre l’endométriose ?

La croissance de la muqueuse utérine à chaque cycle menstruel est provoquée par les œstrogènes (hormones sexuelle féminine). Nous savons aujourd’hui que certains aliments influencent la production d’œstrogènes et donc ont un impact sur l’endométriose.

Aliments à éviter

  • Viande rouge et charcuterie
  • Les mauvaises graisses : oméga-6 (huile de tournesol, de pépins de raisin, d’arachide…)
  • Le gluten

Aliments à privilégier

  • Le soja : d’après des études peut faire reculer l’endométriose
  • Les bonnes graisses : oméga-3 (les poissons gras : saumon, sardine, maquereau, hareng, truite ; les noix, les graines de lin, les huiles végétales riches en acide alpha-linolénique)
  • Légumes verts
  • Les agrumes
  • Les aliments bio

quelle pierre endometriose

Quelle pierre pour l’endométriose ?

La lithothérapie peut aider les femmes atteintes d’endométriose à soulager leurs douleurs, à harmoniser leur production d’hormones, à mieux gérer leur stress et la fatigue.

Voici quelques pierres qui peuvent vous aider :

  • Azurite : contre le stress, idéale après une intervention chirurgicale pour aider à une meilleure convalescence, combat les inflammations microbiennes avec sa forte teneur en cuivre (Attention à ne pas porter trop longtemps). Voir la pierre >

  • Améthyste :  active la production d’hormone, renforce le système immunitaire et les organes, purifie le sang et favorise une bonne circulation. Voir la pierre >

  • Citrine : idéale contre la fatigue, booste le santé, aide à la convalescence. Voir la pierre >

  • Chrysocolle : équilibre et apaise les maux liés au cycle féminin, apaise les douleurs dorsales, équilibre le sang, idéale pour les troubles des menstruations, vaginite, cystite. Voir la pierre >

  • Grenat : idéale pour les maladies des génitales et gynécologiques, favorise la bonne circulation du sang, stimule la fonction sexuelle. Voir la pierre >

  • Jaspe tigre :  idéal pour le système gynécologie, lutte contre les hémorragies utérines, protège des fausses-couches. Voir la pierre >

  • Tourmaline rose : aide contre les vertiges, aide contre certain cas de stérilité, maladies génitales, problèmes de menstruations, renforce les vaisseaux sanguins, équilibre les hormones, les énergies féminines. Voir la pierre >

  • Pierre de lune rose : idéale pour les organes féminins, apaise les douleurs aux ovaires, booste la fertilité. Voir la pierre >

 

La symbolique de l’endométriose

Si nous acceptons que nous sommes responsables nous-même de provoquer nos maladies inconsciemment en fonctions de notre vécu émotionnelle passé, d’après Le grand dictionnaire des malaises et des maladies de Jacques Martel, l’endométriose et lié à un refus inconscient à la maternité.

Directement en lien avec la relation que la femme a eu avec sa femme. Cela peut être :

  • Relation que vous avez ou avez eu avec votre mère (héritage émotionnel) est en désaccord avec la femme que vous êtes et/ou la place que vous voulez occuper dans la vie
  • Vous ne trouvez pas votre place face à cette mère influente. Peur de vous la mettre à dos
  • Si vous venez d’une famille éclatée, vous avez peur de ne pas offrir à votre enfant un nid assez bien. Ou encore, vous avez peur de ne pouvoir pas l’accueillir convenablement.
  • Vous avez un doute sur votre relation avec votre conjoint, qu’il aille voir ailleurs
  • Vous avez peur que l’arrivée d’un enfant change votre vie au point de devoir renoncer à votre avenir. Ou vous avez peur d’être une mauvaise mère
  • Vous avez peur que si votre enfant doive aller en garderie la plupart du temps qu’il considère ce lieu comme sa « vraie maison »

Dans ce cas, vous devez premièrement en pendre conscience, deuxièmement l’accepter, puis vous libérer de vos mémoires passés.

Pour aller plus loin

Pour vous accompagner à soulager vos maux féminins, je reste à votre disposition pour prendre rendez-vous. Sophrologue certifiée, Praticienne en Hypnose Ericksonienne et Énergéticienne, je suis là pour vous accompagner vers le mieux être.