Il peut arriver que nous ne nous sentions pas à notre place dans notre propre vie. Notre emploi ne nous convient pas, nous avons l’impression de passer notre temps à prendre soin de notre entourage en nous oubliant, et d’être débordé.e par les corvées du quotidien.

Nous nous sentons alors comme détaché.e de nous-même, en décalage avec nos valeurs et nos idées. Pourtant, nous faisons tout ce qu’il faut pour correspondre à ce qu’on attend de nous! Mais correspondons-nous à ce que nous souhaitons pour nous-même? Si nous nous sentons en mode pilote automatique, avec un esprit qui a abandonné l’idée de s’exprimer, de créer sa vie, soyons rassuré.e.s, il n’est jamais trop tard pour trouver sa mission de vie.

 

Qu’est ce que la mission de vie?

Partir à la recherche de sa mission de vie, c’est être en quête de sens pour sa vie.

En naissant, votre âme a choisi des valeurs à incarner, des problématiques à travailler et à régler, et des dons à apporter à cette terre durant votre existence. Votre mission de vie, c’est cela: ce pourquoi vous êtes fait. Elle correspond à tout ce qui nous rend heureux.se dans la vie, qui nous fait vibrer et résonne avec notre essence profonde.

Lorsqu’on est sur le chemin de sa mission de vie, on se sent à notre place, en adéquation avec nous même. On a pris la responsabilité de sa vie, on est conscient.e de devoir évoluer et grandir pour créer notre vie d’amour. On perçoit aussi toutes les petites choses du quotidien qui nous font du bien. Les soucis, les obstacles, nous apparaissent comme des défis à relever, et nous sommes conscients que derrière chaque épreuve se cache une opportunité que nous pouvons saisir.

 

Pourquoi trouver sa mission de vie ?

Travailler à sa mission de vie, c’est aussi apprendre à développer ses dons, ses talents, qui ont pu être bridés tout au long de notre vie. On accepte de dépasser notre pudeur, de faire tomber les masques, et de s’assumer pleinement tel.le que nous sommes, avec toute notre originalité et notre individualité. Nous sommes dans une démarche d’épanouissement personnel. Il s’agit aussi de se demander, comme les habitants d’Okinawa au Japon, quelle est notre raison de nous lever le matin, notre Ikigaï.

Dit ainsi, on peut trouver cela égoïste, d’envoyer valser les autres et notre quotidien pour nous consacrer à nous-même. On a en réalité plusieurs missions de vie, dont une commune à tous les êtres humains, celle d’aimer inconditionnellement. À cela s’ajoute une mission personnelle qui peut s’accompagner d’une mission de contribution au monde. La mission de vie comporte donc toujours une dimension collective. C’est pourquoi elle n’est pas nécessairement liée à notre vie professionnelle! On peut s’épanouir et accomplir sa mission de vie en faisant du bénévolat, en militant pour une cause qui nous tient à cœur, en s’inscrivant à des clubs pour des activités culturelles, artistiques ou sportives, etc. Nos missions de vie sont un peu comme des objectifs. On peut en commencer un autre lorsqu’on en a réalisé un, et quand on en a réussi plusieurs, c’est le top! L’important est de rester bienveillant envers soi.

En réalité, accomplir sa mission de vie ne peut jamais être égoïste, puisqu’une mission de vie choisie par l’âme apporte nécessairement quelque chose sur terre, de l’ordre de l’amour universel.

Pourquoi trouver sa mission de vie ?

Comment trouver sa mission de vie?

Accomplir ce qui vous fait vraiment vibrer vous fait envie? Voici quelques exercices qui vont vous aider à vous réaligner avec vous-même et à trouver votre chemin.

Pour tous ces exercices, il va s’agir de se munir d’un joli carnet – cela peut-être une partie de votre Bullet Journal par exemple – et de répondre à plusieurs questions en toute honnêteté et en toute transparence. Soyez franc.he, personne ne vous jugera, vous faites ces exercices pour vous uniquement.

La liste des accomplissements

La première question à vous poser, et à écrire sur votre carnet, est la suivante:

  • « Si je deviens milliardaire et que j’apprends qu’il ne me reste plus qu’un an à vivre, qu’est-ce que je voudrais absolument faire avant de mourir? »

Faites alors la liste de toutes les choses que vous voulez faire avant de mourir, sans limitations financières. Vous y trouverez peut-être des maisons, des voitures luxueuses, des voyages, et bien souvent des rêves d’enfants à accomplir. Parmi tout cela se trouvera votre mission de vie.

Posez-vous ensuite une autre question:

  • « Qu’est ce que je souhaite laisser de moi après ma mort? Qu’aimerais-je que l’on dise de moi? »

Il est possible que vous souhaitiez écrire vos mémoires et qu’elles soient lues par beaucoup de monde, ou qu’on se souvienne de vous pour vos actions militantes, vos engagements, ou pour vos qualités de cœur, etc.

Au croisement de ces deux questions, et de vos réponses, vous devriez percevoir ce qui vous tient vraiment à cœur d’accomplir, et ainsi votre mission de vie!

 

À la rencontre de soi-même

Si le premier exercice vous a paru difficile, et que vous avez peiné à y trouver des réponses, c’est peut-être que vous avez besoin d’abord d’une introspection plus profonde.

Pour cela, conservez votre cahier et répondez à ces questions:

  • Quelles sont pour moi les valeurs essentielles? Vous pouvez alors sélectionner 10 valeurs qui sont importantes pour vous et que vous vous sentez prêt.e à défendre corps et âme: la loyauté, l’honnêteté, la fraternité, l’hospitalité, le respect…les possibilités sont infinies!
  • Quelles sont mes qualités? On se trouve en général plus facilement des défauts, mais je suis sûre que vous êtes capables de voir quelles sont vos qualités, ce pourquoi les autres vous apprécient, et ces traits de caractères dont vous êtes fier.e.s! Cela peut-être votre créativité, votre charisme, votre patience, votre franchise, etc.
  • Quels sont mes dons? Vous avez des talents, cachés ou connus de tous. Notez-les ici pour en prendre pleinement conscience. Vous savez cuisiner? Peindre? Réparer des voitures? Résoudre les conflits?
  • Qu’est ce que j’aime faire? Demandez vous quelles sont les activités que vous pourriez faire tous les jours sans jamais vous lasser, et retenez en 5 que vous pouvez classer par ordre d’importance.
  • À quoi est-ce que je rêvais enfant? On retrouve cette question clef. C’est souvent dans nos rêves d’enfance qu’on retrouve notre véritable vocation. Vouliez vous être fermier.e? Artiste de cirque? Astronaute? Cela ne veut pas dire qu’une fois adulte qu’on va faire ce métier. Lorsqu’une petite fille veut être maîtresse d’école, elle peut enseigner par les suite de multiples manières! Vous devriez rapidement voir les indices qui vous renverront à votre mission de vie, même dans les rêves les plus extravagants!

Ces quelques questions devraient vous éclaircir sur vos véritables motivations, votre moteur dans la vie. Vous pouvez y ajouter quelques autres interrogations, pour vous demander ce que vous souhaitez apporter aux autres, ou ce que vous pourriez faire gratuitement, juste par plaisir.

Pour conclure

Ne vous forcez pas immédiatement à analyser vos réponses. Prenez quelques jours de recul avant d’y revenir à tête reposée.Vous y verrez plus clair, et votre mission de vie pour apparaîtra plus évidente.

Bien sûr, vous êtes la seule personne à même de trouver votre mission de vie. Toutefois, il peut arriver que vous vous sentiez perdu.e, et que vous ayez besoin d’aide. Pour cela, n’hésitez pas à faire appel à un.e professionnel.le dans lequel ou laquelle vous avez confiance pour vous accompagner. Si vous en ressentez le besoin, je reste à votre disposition pour prendre rendez-vous en sophrologie, énergétique ou hypnose ericksonienne.