Séréna

Adopter le Lagom, le bien-être à la suédoise

Le Lagom – prononcer « lar-gom » – est l’art de vivre à la suédoise. À ne pas confondre avec le hygge, qui nous vient du Danemark!

Le concept peut se résumer très simplement: ni trop, ni trop peu. Il a été développé par Anna Brones dans son livre Lagom, Vivre mieux avec moins. Le Lagom a pour valeurs la simplicité, le naturel, la modération. De manière générale, il rejette tout ce qui concerne la surconsommation. Il a tendance à se rapprocher de concepts comme la slow-life. Dans le Lagom, on pense d’abord à la planète, on est altruiste et éco-responsable. Voilà qui devrait nous inspirer au quotidien!

 

Le Lagom au bureau et dans la vie professionnelle

Les suédois privilégient plutôt le travail collaboratif. Il est rare qu’il y ait de la rivalité entre les collaborateurs. Pour faire simple: on se fiche de savoir qui a fait quoi!

Un des symboles de ce mode de fonctionnement professionnel sont les pauses des entreprises suédoises. Elles portent le nom spécifique de fika et n’ont pas grand chose à voir avec nos pauses autour de la machine à café. Au contraire! Elles sont même institutionnalisées dans toutes les entreprises du pays.

En quoi cela consiste? Et bien en fin de matinée et en début d’après-midi, on fait une pause de 10-15 minutes pendant laquelle on sort des bureaux pour se rendre soit dans la cafétéria, soit dans une salle aménagée avec des canapés, des fauteuils, etc. On prend un café, on mange des gâteaux, on discute avec ses collègues… mais attention, il est interdit de parler boulot! Le but de ces pauses est d’augmenter le bien-être des salarié.e.s. Or, des employé.e.s heureux.se sont plus disponibles et plus efficaces!

Une autre caractéristique du travail à la suédoise est l’implication totale pendant les heures de bureau. Le principe est d’être efficace et concentré.e pendant les heures prévues pour ne pas finir tard le soir. Tout le contraire de la culture du présentéisme qu’on a tendance à voir en France! À 17 heures, tout le monde est parti, les salarié.e.s vont chercher leurs enfants à l’école et profitent de leur temps libre en famille pour aller se balader en nature!

De plus, les suédois.e font beaucoup plus de télétravail et de temps partiels qu’ailleurs, pour gagner du temps en famille et chez eux.

 

Le Lagom à la maison

Coté déco

Chez eux, les suédois.e.s privilégient une ambiance appelée nysig. Elle se traduit surtout au niveau de la disposition des meubles et de la décoration. Le but est de rendre l’espace de vie accueillant et épanouissant. Lumières relaxantes, fauteuils autour d’une table, et canapé jamais face à la télévision font partie intégrante de ce concept. On arrête d’accumuler des objets et on se débarrasse de ce qui ne sert pas. La récup est la bienvenue, pour donner une nouvelle vie aux vieux objets. On privilégie alors le fonctionnel et la qualité des matériaux, et on rejoint alors le principe du minimalisme.

Côté cuisine

Une maison peut-elle vraiment être chaleureuse et accueillante si on y mange mal? Pas pour les adeptes du Lagom! Dans les plats, on privilégie les produits frais et locaux, en circuits courts. Les suédois.e.s préfèrent manger des aliments qui proviennent de leur région, voire qu’ils cultivent chez eux!

Un peu comme avec le hygge, ils préfèrent également cuisiner ensemble. Si on y réfléchit bien, c’est une habitude que nous avons peu en France, sauf si on reçoit ou pour des événements particuliers. À l’inverse, le Lagom, c’est aussi ne pas être seul.e en cuisine, mais partager un bon moment autour des fourneaux.

Nourriture saine, mais aussi gâteaux réconfortants, le Lagom aime allier plaisir et équilibre.

 

Côté dressing

Leur dressing révèle l’état d’esprit des suédois et des suédoises. Généralement, ils vont privilégier d’avoir quelques pièces qui leur ressemble et qui sont de qualité plutôt que d’accumuler les vêtements. Ils ne vont renouveler leur garde-robe que lorsque les vêtements sont usés.

Le choix des marques est également significatif: ils préfèrent les marques éthiques – comme Patine, Veja, Alfa, Klow ou Wess – et vont boycotter celles qui ne correspondent pas à leurs valeurs, comme Zara ou H&M.

Ce côté très éthique et éco-responsable correspond bien à l’état d’esprit du Lagom, qui est un mode de vie, mais aussi une manière de consommer tout à fait différente.

 

Le Lagom, un véritable état d’esprit

Au quotidien, les suédois passent leur vie dehors. Étonnant quand on pense à la dureté du climat! Pourtant, ils vont marcher en nature, à la campagne, dans les squares pour les citadins, etc. C’est ainsi qu’ils rechargent leurs batteries!

Souvent, les suédois préfèrent les efforts modérés. Rien de tel que d’aller au sauna en famille ou entre amis, avant de se plonger dans un bain froid, et parfois même, directement sortir nu dans la neige!

Les suédois.e.s apprécient également de pouvoir se baigner dans les lacs l’été, de faire du patin à glace l’hiver, de pêcher, en bref, de faire des choses simples qui les rendent heureux.se.

Le mode de vie Lagom est donc principalement axé sur la réduction des déchets, les achats d’occasion, l’économie d’énergie, le recyclage, et le DIY (do it yourself)

 

Par exemple, s’ils doiventchoisir une nouvelle voiture, ils vont d’abord regarder son impact écologique avant son esthétique ou la puissance de son moteur. Il en va de même pour tout ce qui est produits ménagers, et tous les achats du quotidien pour lesquels ils vont favoriser le troc et boycotter les marques polluantes.

On peut donc s’inspirer du Lagom si l’on souhaite adopter un mode de vie plus sain, plus serein et plus responsable. Pourquoi ne pas privilégier les friperies plutôt que les grandes chaînes de vêtements, ou les do it yourself pour la décoration de la maison? L’idée est de penser à l‘intérêt général avant soi-même.

Pour vous inspirer, vous pouvez retrouver mon tableau Lagom sur Pinterest.

Si vous avez encore quelques minutes devant vous, je vous propose de répondre à ce court sondage pour me dire quel est votre plus gros problème en relation avec votre bien-être.